Banque Finance

L 'intelligence artificielle détruit et crée de l’emploi dans la finance

Certains gourous défendent le fait qu’il n’y rien à craindre de l'intelligence artificielle, des robots et de la technologie. Les nouvelles technologies ne feraient que remplacer les emplois banals et répétitifs et libérer les travailleurs pour effectuer un travail plus significatif, selon les médias et les cabinets de conseil en management.

24pm Academy défend trois thèses au sujet de l'impacte de l'intelligence artificielle sur l'emploi:

  • Les professionnels qui ne se formeront pas à l’utilisation des outils d’intelligence artificielle, seront marginalisés,
  • L’intelligence artificielle induira la création de trois types d’emploi : ceux des techniciens et chefs de projets digitaux qui créeront les outils d’intelligence artificielle, d’une part et les déclinaisons de métiers existants en version augmentée par l’intelligence artificielle, d’autre part et de nouveaux métiers liés à la maintenance et la mise en œuvre de systèmes d’intelligence artificielle en troisième lieu
  • Personne ne peut prédire si la création des nouveaux emplois viendra compenser la destruction des emplois remplacés par les dispositifs d’intelligence artificielle.

Fin 2019, le groupe de travail sur l'intelligence artificielle du comité des services financiers de Wall Street a défendu une partie de ces thèses au cours d’une grande réunion d’universitaires et de professionnels des services financiers de Wall Street pour discuter de l'impact de l'IA sur le commerce, des robots-conseil, de la surveillance du marché et d'autres activités dans le secteur des services financiers.

Pour donner le ton, le rapport de Wells Fargo prévoyant la perte de 200 000 emplois bancaires aux États-Unis au cours de la prochaine décennie - en raison de l'introduction de nouvelles technologies - a été cité par le président de ce groupe de travail sur l'IA.

Selon Marcos Lopez de Prado, ancien responsable du machine learning chez AQR Capital Management, les algorithmes des marchés électroniques ont déjà automatisé les emplois autrefois occupés par des milliers de traders.

Regardez dans une salle des marchés aujourd'hui et vous n'entendrez qu'un léger bourdonnement et ne verrez que les lumières vacillantes des terminaux Bloomberg et des écrans d'ordinateur. Il y a peu de temps (enfin 20 ans, quand même), vous auriez entendu l'atmosphère vibrante et exubérante des vendeurs et des traders hurler sur leurs clients et leurs homologues. Lorsque vous voyez des images sur les chaînes d’infos US sur les marchés boursiers, elles montrent généralement un marché ouvert et animé sur le parquet de la Bourse de New York. C'est une image d’Epinal. Les caméras tournent là où il y a des traders en direct et du personnel de soutien rassemblé dans une petite zone. En réalité, le parquet de la Bourse de New York est dépourvu d'humains et fonctionne grâce aux serveurs informatique dans des data centers. L’enjeu pour les opérateurs de ces derniers n’est plus de recruter les meilleurs traders, mais de localiser leur data center le plus proche possible de la bourse physique afin de disposer d’un centieme de seconde d’avance sur la concurrence pour passer une transaction. Les règles ont bien changé.

6,14 millions d'emplois impactés par l'intelligence artificielle aux Etats-Unis

Lopez de Prado, de l'Université Cornell , a briefé les députés américains sur l' impact de l'intelligence artificielle sur les marchés des capitaux et les emplois associés. Il a parlé des algorithmes automatisant les emplois des traders et remplaçants des milliers de personnes. Lopez de Prado a déclaré: «Le machine learning financier crée un certain nombre de défis pour les 6,14 millions de personnes employées dans le secteur de la finance et des assurances, dont beaucoup perdront leur emploi - pas nécessairement parce qu'elles sont remplacées par des machines , mais parce qu'ils ne sont pas formés pour travailler aux côtés des algorithmes . "

On touche du doigt un des aspects fondamentaux de la formation à l’heure de l’IA : apprendre aux professionnels à collaborer avec les algo d’intelligence artificielle. C’est probablement le point le plus important de la journée.

Les emplois recherchés dans l'intelligence artificielle pour la finance

Les banques d'investissement, telles que Goldman Sachs, recherchent désormais des personnes qui maîtrisent les mathématiques, la technologie, les logiciels, le codage, l'analyse de données et les compétences connexes. Le besoin de traders réels relève d’un autre âge. Il fut un temps où les enfants des rues des quartiers de Queens et Brooklyn à New York pouvaient entrer dans la salle des marchés auprès d'un père, d'un ami de la famille ou d'un parent. Aucun diplôme universitaire n'était requis. S'ils avaient un don pour le trading, suffisamment d'estomac pour prendre des risques et un fort désir de gagner de l'argent, ils pouvaient gagner de gros revenus et prendre l’ascenceur social. Cette fenêtre d’opportunité s’est définitivement refermées en raison de l'ascension du trading par algorithmes. Les traders de la classe ouvrière ne sont plus les bienvenus, sauf s’ils ont la bosse des maths et les diplômes universitaires associés.

Les personnes chargées de la compliance et les autorités aussi déjà impactées par la société de l’intelligence artificielle : pour la directrice de la surveillance du Nasdaq, «comme les professionnels malhonnêtes recourent à des techniques de plus en plus sophistiquées, il est essentiel que les gendarmes boursiers disposent des ressources de financement, des capacités technologiques et de l'accès à l'IA et aux technologies d’automatisation pour être des régulateurs efficace»,

Intelligence artificielle et finance: nouveaux gendarmes, nouveaux voleurs, nouveaux outils

Le Nasdaq dispose d'un organisme de réglementation associé qui propose plus de 40 algorithmes différents, utilisant 35 000 paramètres, pour repérer les abus de marché et les manipulations possibles en temps réel . "La croissance massive et, dans de nombreux cas, exponentielle des données de marché est un défi important pour les professionnels de la surveillance", a déclaré Rejsjö. "Les tentatives d'abus de marché sont devenues plus sophistiquées, mettant plus de pression sur les équipes de surveillance pour trouver l'aiguille dans les meules de données digitales." En termes simples, elle pense que l'avenir réside dans la supervision des activités commerciales par la technologie, car l'œil humain n'est pas en mesure de suivre le commerce mondial sophistiqué à tir rapide dominé par algorithmes.

Professionnels de la finance, ne tardez plus, rejoignez la révolution de l’intelligence artificielle, prenez votre premier cours d’intelligence artificielle avec 24pm academy et inscrivez-vous à la formation en ligne à l’intelligence artificielle.

Organisme de formation

CPF, Pole Emploi, Plan de formation   OF N°11755165975 - 17 rue etex, Paris

Recevez des exclus !

Search