Politique

François Hollande lance une start up dans l’intelligence artificielle DontLie2Me

L’ancien président dans de la république prépare une application qui détectera les mensonges des hommes politiques.

... grâce à une technologie d’analyse faciale et d’analyse comportementale, pour lutter contre les fakenews et la désinformation et tous les manipulateurs.

De nombreux hommes politiques ont compris le potentiel de l’intelligence artificielle : de Vladimir Poutine qui prédit que celui qui maitrisera l’intelligence artificielle dominera le monde à Jean-François Copé qui s’interroge dans son dernier livre sur l’impact de l’intelligence artificielle sur la démocratie, on sent une véritable prise de conscience du monde politique sur les techniques d’IA.

François Hollande qui se dit être en "réserve de la République", prêt à revenir, à l’instar du Général De Gaulle, en cas de crise politique majeure, vient d’annoncer la création d’une nouvelle start-up « Dontlie2.me » qui se fixe pour objectif de détecter les mensonges des hommes politiques, via une technologie d’analyse des micro-expressions du visage, ayant fait l’objet d’un brevet international déposé en 2017.

Cette application permettra à n’importe quel citoyen de détecter en temps réel si un homme politique ment de façon éhontée, lors d'une interview ou d'un débat télévisé. Avec ce type d’application, n’importe qui aurait pu savoir si Madame Lepen avait menti durant le débat d’entre deux tours lorsqu’elle accusait Emmanuel Macron d’avoir des comptes dans des paradis fiscaux ou si elle en était sincèrement convaincue.

L’application signalera tout mensonge en temps réel, mais attribuera aussi trois notes à chaque interlocuteur : l’authencity index, le manipulation index et le lie/fact ratio.

L’authencity index permettra de comprendre si l’homme politique communique naturellement ou contrôle au contraire sa parole via des techniques de communication artificielle

Le Manipulation index rendra compte de l’usage de techniques de manipulation utilisée par l’homme politique.

Le Fact/Opinion ratio rendra compte de la proportion de faits et de supputations du discours de l’homme politique.

Enfin, l’application offre une fonctionnalité Fish 1-4 qui envoie des notifications push à chaque fois qu’une technique de manipulation est utilisée, dans un but pédagogique.

François Hollande prédit qu’il y aura un avant et un après le lancement de cette application.  Nous sommes entrés dans l’ère de la démocratie 4.0. Il y a ceux qui y assiste en tant que spectateur comme Jean-François Copé qui s’est contenté d’écrire un livre remplit de poncif sur l’impact de l’intelligence artificielle dans le livre qu’il a co-écrit avec Laurent Alexandre. Il y a ceux qui, comme Emmanuel Macron font voter des lois inadaptées sur les fake news ».

Moi, je n’annonce rien, je ne fais pas voter de lois inefficaces, je ré-invente littéralement la politique.

François Hollande prétend aussi que si les gilets jaunes avaient disposé de notre application Dontlie2me le 10 décembre 2019, lors du discours télévisé d’Emmanuel Macron, ils auraient immédiatement pu décoder les techniques de communication utilisée par Emmanuel Macron.

L’architecture technique de DontLie2Me

L’application résulte de la collaboration d’une équipe multidisciplinaire qui a été constitué lors de la création de Dontlie2Me en 2017.

La première équipe dirigée par le professeur Luc Lecun, s’est attachée à développer un algorithme de deep learning spécialisée dans l’analyse faciale de vidéo, qui détecte notamment les micro-expressions trahissant les intentions cachées de l’interlocuteur.

Une deuxième équipe dirigée par le doctorant, Yann Julia a créé un algorithme de reconnaissance vocale spécialisée dans la communication politique.

Une troisième équipe, dirigée par François Hollande s’est concentrée sur le développement d’un moteur de règles « hypermétrique », une nouvelle classe d’algorithme d’intelligence artificielle symbolique, qui analyse des jeux de questions/réponses, l’utilisation des éléments de langage ainsi que les techniques d’influence verbales. Cette équipe intègre notamment, un expert du média training et un mentaliste.

Nous avons entraîné l’algorithme sur plus de 20000 débats télévisés publics ou interviews ayant eu lieu après 2008. Le professeur Luc Lecun précise :  « le choix de ce data sets a été stratégique car nous avons observé une évolution radicale des techniques de communications politiques à partir de 2009. Le rapport au mensonge et à la désinformation notamment via les réseaux sociaux, ayant connu une explosion suite à la crise de 2008. Si nous avions entraîné l’algorithme sur des vidéos antérieur, nous aurions enregistré une proportion de faux positifs collossale. »

L’algorithme de Deep Learning utilisé est une forme particulière de réseaux neuronaux convolutionnels analysant plus de 300 tracteurs visuels, 150 trackers vocaux et 90 tracteurs transactionnels. 250 labels différents ont été testés lors du labelling des data sets, mais l’équipe a refusé de communiquer sur le nombre de labels retenus au final. Une équipe de 10 personnes, toute spécialiste de la commuinication politique ont enrichi le data sets, afin de garantir une qualité maximum.

L’application Dontlie2Me sera publié sur Google Play, le magasin d’application Android le 1er mai, puis sortira une version pour iphone le 14 juillet.

L’avis de 24pm Academy sur cette application

La rédaction de 24pm Academy a réalisé une recherche et découvert que François Hollande et Luc Lecun, un pionnier du Machine Learning ont été les co dépositaires d’un brevet sur « la détection de micro expressions via un dispositif de Machine learning et d’intelligence artificielle symbolique » en décembre 2017. Le brevet n’a pas encore été validé par l’Office Européen des brevets, ce qui ne semble pas anormal pour ce type de technologie.

Or, à l’époque, la société DontLie2Me qui n’a été créée qu’en mars 2019, n’existait pas. Probablement que François Hollande a préféré développer en mode stealth.

En revanche, la rédaction de 24pm academy est dubitative sur la fiabilité de l’algorithme. En effet, l’équipe de Dontlie2Me a refusé de communiquer sur le nombre de faux positifs de l’application en production, sur l’indice de fiabilité des indices ainsi que sur les voix de recours en cas d’erreurs de l’application.

Le lecteur vigilant aura compris qu'il s'agissait d'un poisson d'avril. En même temps, si JF Copé écrit un livre sur l'intelligence artificielle, pourquoi François Hollande ne lancerait-il pas une start up ?

Recevez des exclus !

Abonnez-vous et recevez des infos en exclu

24pm academy
17 rue etex 75018 Paris
O6 62 55 OO 1O
Droits de reproduction réservés © 2019 Conception Raphaël Richardtarget="_blank">Joomshaper

Search